Les photographes de l’UOF, dans l’ombre, vont prendre plusieurs centaines de clichés durant la semaine de concours. En attendant d’être offert aux concurrents victorieux, ces photos sont exposées au public. Mon coup de cœur, ces étourneaux des pagodes pris sur le vif par Philippe Rocher. Chapeau Bas !